Office Project Professional 2007 SP2 Key Office Publisher 2007 Key Office OneNote 2007 Key Office InfoPath 2007 Key Office Groove 2007 Key Office Outlook 2007 Key Canada Goose jas canada goose outlet https://www.airbrushhenk.nl airbrushhenk.nl canada goose jas canada goose outlet

Gel douche : peaux sensibles s’abstenir ! Pourquoi j’ai totalement arrêté d’utiliser des gels douche

Pour ma santé comme pour l’environnement, j’ai compris il y a quelques années qu’il me fallait nécessairement arrêter les gels douche. Un excellent reportage de France 5 « Gel douche : peaux sensibles s’abstenir » m’a aidée à y voir plus clair : il fait le tri parmi les flacons qui entourent votre baignoire et nous explique très efficacement les dangers des ingrédients contenus dans la majorité des marques de gels douche.

Ce reportage m’a sidérée. J’y ai découvert la composition des gels douche vendus en grande surface, et qu’elle était tout sauf anodine. Les dermatologues du reportage le reconnaissent : ce n’est ni plus ni moins que du poison. Et bien pire, ce sont ces mêmes gels douche qui sont à l’origine d’une immense majorité d’allergies, eczémas, problèmes de peaux sèches et beaucoup d’autres problèmes de peau, chez les adultes comme chez les enfants. Terrifiant, et pourtant tout à fait factuel et irréfutable. Le reportage n’en parle pas, mais les gels douches sont également un désastre écologique ! Heureusement des solutions simples existent pour s’en passer, je vous les donne en fin d’article et je parie tout ce que vous voulez que si vous mettez ces conseils en application, vous ne voudrez plus jamais revenir au gel douche ! On parie ?

L’essentiel à retenir de ce reportage:

Depuis les années 70, les gels douche ont envahi nos salles de bain. Ils nous promettent bien plus que de nous laver: ils nous font voyager avec des marques aux noms évocateurs (Tahiti, Ushuaïa..) et des parfums exotiques ou gourmands promettant un retour à l’enfance (tarte à la fraise, madeleine…) et nous promettent une véritable expérience (aphrodisiaque, relaxation, stimulation…) voire des super-pouvoirs (pécho toutes les nanas grâce à Axe!). Très moussants, ils offrent à leurs utilisateurs une sensation bien éloignée de celle d’une savonnette! Qui aurait cru qu’on ait un jour envie de se nettoyer avec de la tarte à la fraise? Bon, admettons…

Un gel douche est composé en majeure partie d’eau (80%). Or, tout ce qui contient de l’eau est susceptible de développer une contamination microbienne! Pour éviter cela, il faut donc ajouter à votre gel douche un conservateur. Conservateur, le mot fait peur: et pour cause, l’immense majorité des conservateurs utilisés en cosmétique sont synthétiques (et même dans beaucoup de cosmétiques bio)!

Ces conservateurs synthétiques sont très nombreux, portent des noms barbares et ont la très mauvaise idée d’être allergènes, irritants, ou encore d’être des perturbateurs endocriniens, entre autres joyeusetés. Les plus connus d’entre eux ont fait scandale ces dernières années: les parabens. Agents dérivés du pétrole, les consommateurs ont appris à s’en méfier. Depuis, une mode « 0% parabens » s’est emparée des cosmétiques. Sous peine de ne plus en vendre, on a arrêté d’inclure le nouveau vilain petit canard que son devenus les parabens dans votre gel douche préféré, celui à la goyave des îles de Kuala Lumpur stimulant gommant hydratant avec des vrais bouts de goyave pailletée dedans (oui, celui que les femmes de Kuala Lumpur utilisent dans leur rituel de beauté depuis des millénaires, comme c’est écrit au dos de la bouteille en plastique).

Depuis la grande vague anti-parabens, agents dérivés du pétrole tenant le rôle de conservateurs dans les gels douches (et dans bien d’autres produits), l’industrie cosmétique a dû lui trouver un remplaçant. Son remplaçant, c’est l’isochmotropi… isoéthylchmo… une , deux… le methylisothiazolinone et son acolyte le methylchloroisothiazolinone!

Le méthylisothiazolinone et le Méthychloroisothiazolinone, deux ingrédients extrêmement allergisants et sensibilisants, bien pires que les parabènes... et pourtant présents dans la majorité des gels douches même des plus grandes marques !

Le méthylisothiazolinone et le Méthychloroisothiazolinone, deux ingrédients extrêmement allergisants et sensibilisants, bien pires que les parabènes… et pourtant présents dans la majorité des gels douches même des plus grandes marques !

Utilisés par le passé, ils avaient été abandonnés car beaucoup trop allergènes. En réaction au niet des consommateurs face aux parabens (pourtant un peu moins agressifs), l’industrie cosmétique s’est à nouveau ruée dessus, et il devient quasiment impossible de trouver un gel douche de grande surface qui ne contienne pas l’un de ces deux conservateurs. Même les produits pour bébé en contiennent. Eh oui!

Suite du reportage dans le cabinet d’une dermatologue réputée. 1/3 de ses clients qui viennent consulter pour une réaction cutanée ont pour cause de cette réaction une allergie au methylchloroisothiazolinone et son comparse au nom encore plus compliqué. 1/3 de ses consultations pour réaction cutanée chez une dermatologue, c’est quand même beaucoup, non?

Plusieurs flacons de gel douche sont présentés à la dermatologue. Elle fustige les étiquettes de composants. « C’est pas possible de faire ça! Ca devrait pas exister! ».

Arrive un flacon Dove. Malaise, elle est consultante pour cette marque. Sur un gel douche Dove labellisé hypoallergénique pour peaux sensibles 0% plein de choses et « Recommandé par les dermatologues », la composition démontre la présence du conservateur incriminé. Le discours se calme, la gêne est plus que palpable… Gros malaise et magnifique preuve de conflit d’intérêt d’une dermatologue payée pour approuver comme étant hypoallergéniques des produits qu’elle considère comme dangereux…

Petit tour chez LUSH, la marque qui prétend vendre des cosmétiques frais et naturels. On y découvre que la composition de leurs gels douches n’a rien à envier à celle des gels douche de supermarché… et qu’ils contiennent même des parabens, sous un autre nom pour ne pas effrayer les clients.. ce qui est tant malhonnête qu’illégal ! Interrogées à ce sujet, les porte-paroles de Lush n’ont pas de réponse mais se décomposent de gêne devant les caméras… Mais pourquoi ce label « frais »? Car les produits ont été fabriqués il y a moins de 5 mois… Intéressant!

La pollution des gels douche

Ce sujet n’est pas abordé dans le reportage, mais c’est pourtant ce qui a achevé de me convaincre. Les gels douche sont terriblement polluants : leurs composés chimiques toxiques sont déversés dans la nature et ne rêvons pas, les stations d’épuration ne sont pas miraculeuses. De plus, on a tendance à en utiliser beaucoup plus que nécessaire et à en acheter très souvent… et à chaque fois, c’est une nouvelle bouteille en plastique dans la nature qui va polluer en mettant des siècles à se décomposer en micro-particules qui resteront toujours toxiques et déciment la faune aquatique. 44% seulement des plastiques de la salle de bains sont recyclés, contre 71 % pour ceux de la cuisine (source : le Parisien). Parfois, le plastique est même dans le gel douche lui-même, sous forme de micro-billes exfoliantes qui sont une horreur environnementale. Si nous ne voulons pas laisser à nos enfants une poubelle géante en guise de planète, il nous appartient de nous questionner sur nos habitudes et d’apprendre à les remettre en cause en changeant nos habitudes de consommation !

Quelles alternatives au gel douche ?

Pour arrêter de contribuer à cette absurdité sanitaire et environnementale, la solution est d’une simplicité déconcertante. Si vous êtes accro au format gel douche et ne pouvez pas envisager de changer vos habitudes, vous pouvez changer de marque ! Le reportage n’en parle pas, mais certaines marques font des gels douche à la composition tout à fait nickel. Vous pouvez faire par exemple plutôt confiance aux gels douche vendus chez Mademoiselle Bio et je vous préconise tout particulièrement la marque Weleda ! Pour l’aspect environnemental, privilégiez également les recharges lorsque c’est possible ! Mais entre nous, ce n’est pas l’idéal… l’idéal, c’est la SAF ! La quoi ? Je vous explique 🙂

La magie des savons saponifiés à froid (SAF)

 

savon saponifié à froid bio à l'avocatPlus simple, plus sain et encore plus efficace, la meilleure alternative, celle pour laquelle j’ai opté voici déjà des années, les savons saponifiés à froid ! On ne peut rêver mieux pour la peau. Depuis que j’en utilise, je n’ai tout simplement plus aucun problème de peau sèche ou qui tiraille à la sortie de la douche. J’ai complètement arrêté de mettre de la crème pour le corps, je n’en ai même plus chez moi. Je n’ai plus aucun eczéma non plus. Et vous savez quoi ? Je ne suis pas un cas unique : absolument toutes les personnes que je connais qui utilisent les savons saponifiés à froid pour se laver le corps m’ont dit ressentir également ce changement de manière très évidente. Ce sont également les savons idéals pour les bébés et les enfants (si on les choisit sans huiles essentielles) car il est encore plus important de préserver leur santé si fragile ! L’histoire de Sophie, co-fondatrice de la marque Comme Avant, qui a sauvé la peau de son bébé grâce à ce type de savon, est très inspirante ! Par ailleurs, ils sont profondément écologiques : à base d’ingrédients naturels, ils ne polluent pas. Ils ne nécessitent pas de packaging en plastique, parfois n’ont même pas de packaging du tout.savon de castille bio france naturel artisanal.jpg

 

Faites attention tout de même à ne pas confondre savonnette et savon SAF : il est tout à fait possible de trouver des savonnettes à la composition déplorable : ce qui compte n’est pas le format solide mais bien le processus de fabrication, la fameuse saponification à froid, qui est un processus de fabrication millénaire permettant de créer un savon à base d’huiles végétales. Mais rassurez vous, ils sont assez faciles à reconnaître car c’est écrit dessus, et ils sont quasiment toujours BIO ! Avec le temps, vous les reconnaîtrez même rien qu’à leur apparence ! Je vous ai également concocté une liste de marques de savons saponifiés à froid que j’aime beaucoup !

Oui, j’ai beau chercher, je ne leur vois aucun défaut et pour rien au monde je ne reviendrais au gel douche, même bio ! Je vous mets au challenge d’en faire de même, et si je convertis ne serait-ce qu’un seul lecteur de ce blog aux savons SAF, je serai RA-VIE et ça vaudra le temps passé à écrire cet article !

Point sur le savon de Marseille:

L’appellation Savon de Marseille n’étant malheureusement pas protégée, il s’en vend allègrement des faux un peu partout (voir un article sur le sujet ici). La plupart de ceux que vous achetez sont faits à base de… graisse de boeuf (Sodium Tallowate dans la liste d’ingrédients) ou huile de palme. La graisse de boeuf et l’huile de palme ne sont pas en soi mauvaises en savonnerie, elles peuvent même produire des savons d’excellente qualité. Mais avez-vous envie de vous laver avec un produit majoritairement à base de graisse de boeuf ou avec une huile controversée pour son empreinte écologique là est la question (une huile de palme produite en agriculture raisonnée ne posera quant à elle pas problème). En effet, il faut savoir qu’un faible pourcentage d’huile d’olive dans la recette suffira à autoriser d’écrire en gros sur la paquet « Savon de Marseille à l’huile d’olive », tout comme une dose minuscule d’huile d’argan autorisera le fabricant à faire toute sa communication autour de l’huile d’argan, du hammam, des fameux secrets de beauté ancestraux des femmes du maghreb et autres blablas marketing extrêmement trompeurs pour le consommateur.

Comment savoir que vous achetez un véritable savon de Marseille? Il doit avoir un maximum de 4 ingrédients. Pas un de plus! Tout savon de marseille coloré, parfumé… n’est pas un savon de Marseille et sera bien souvent fabriqué au Maghreb, et contiendra des additifs allergènes… et profondément inutiles, puisqu’ils ne vous rendront pas plus propre…

Partagez de l’amour sur Pinterest :

Pourquoi j'ai arrêté d'utiliser les gels douches ! Pour ma santé, et pour la planète ! L'un des premiers gestes écologiques et l'un des plus simples. C'est aussi l'un des plus essentiels car il a un grand impact sur votre santé et la qualité de votre peau !

Cet article contient des liens d’affiliation, qui me permettent d’être rémunérée pour mon travail de blogging tout en conservant ma pleine liberté de ton et de parole. N’hésitez pas à aller consulter ma rubrique sur le sujet dans la section à propos pour en savoir plus !

Article précédent Article suivant

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez probablement aussi ceux-ci :

Aucun commentaire

  • Répondre Emy 20 juin 2014 at 8 h 44 min

    Effectivement un reportage qui m’a bien accrochée ! Du coup je me demandais où acheter ces savonnettes naturelles (par ex le vrai savon de Marseille ?). Et pour le shampoing, quelle marque préconiser ? Qu’utilises-tu ?

    • Répondre ondinema 20 juin 2014 at 10 h 28 min

      Salut Emy! Merci pour ton commentaire 🙂

      Pour cheter du vrai savon de marseille, j’ai beaucoup entendu parler de Marius Fabre, qui serait apparemment l’un des rares fabricants de savon de marseille respectueux de la recette. Son site: http://www.marius-fabre.com/
      Globalement alépia est aussi une bonne adresse pour les savonnettes d’alep! http://www.alepia.com

      Sinon, j’ai découvert récemment que certains savonniers en SAF revendent leurs produits dans les magasins bio. C’est le cas des Bois d’Arolles http://www.lesboisdarolles.com/ que j’avais vu dans un magasin bio à Issy les Moulineaux si mes souvenirs sont bons! Et la SAF (saponification à froid) c’est encore ce qu’il y a de mieux car ça préserve la qualité des huiles et cela rend le savon beaucoup plus doux (les savons en SAF sont d’ailleurs les seuls adaptés au nettoyage du visage!
      Mais le mieux est encore de fabriquer ton propre savon… c’est pas si compliqué 😉 Perso je m’y suis lancée il y a un an, et depuis je suis accro, j’en fabrique pour tous mes proches!

      Pour le shampooing je ne suis pas encore passée au naturel car je me décolore les cheveux, ça n’aurait donc aucun sens… en revanche, j’ai pris la décision de revenir à ma couleur naturelle cet été (après 6 ans de déco!) pour enfin arrêter de martyriser mes cheveux! Et j’ai repéré plusieurs recettes très sympas de shampooings à faire soi même, des hennés de bonne qualité et autres masques faits maison qui apparemment donnent de merveilleux résultats si j’en crois celles qui les ont utilisés!

      Si tu ne te sens pas encore de passer au fait maison, je ne saurais que trop te recommander la marque Weleda que je cite dans l’article: c’est vraiment une marque d’une qualité exceptionnelle. Tu y trouveras forcément un shampooing adapté à ton type de cheveux! Sinon j’ai entendu dire que la base lavante pour les cheveux d’aroma-zone n’était pas terrible (apparemment elle laisse les cheveux un peu graillons…) c’est dommage car sa composition est irréprochable et en plus on peut la personnaliser (c’est même le principe…)

      Mais globalement, tout le monde me dit que l’idéal, c’est encore le shampooing solide. Je vais essayer d’en fabriquer à la rentrée et je mettrai mes recettes en ligne 😉

      Bonne continuation dans ta quête de naturel 😀

  • Répondre My sweet cactus 28 avril 2016 at 14 h 01 min

    J’adore ce genre d’article qui a pour vocation de nous rendre plus méfiante quant à ce qu’on met sur notre peau 🙂

    Léa-Marie de http://www.mysweetcactus.com

    • Répondre Ondine 28 avril 2016 at 14 h 12 min

      Hé oui, trop peu de gens s’y intéressent malheureusement !

    Répondre

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :