Comment fabriquer facilement son gommage corporel ?

destinations-ete
Le printemps est arrivé, et avec lui la libération de nos jambes, de nos bras, de notre ventre, de tout ce qu’on aura envie d’exhiber à lumière du soleeeil, à la douce caresse du veeent et au contact stimulant des petits brins d’herbe ou du sable fin… Ohlalala que c’est beau !

Plus sérieusement, le printemps est l’occasion d’enfin offrir à son corps les soins qu’il mérite!

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que le gommage du corps a bien des avantages: débarrasser l’épiderme des peaux mortes ( ce qui entre autres avantages prépare votre peau au bronzage tout en l’unifiant, et aide au renouvellement cellulaire), déloger les poils qui peinent à sortir (et ainsi éviter les poils incarnés), stimuler la circulation par le massage qui l’accompagne…

Mais bien sûr, comme pour tout, il faut savoir faire les choses correctement. Eviter les gommages trop abrasifs (sauf si vous avez vraiment une peau d’éléphant!) ou trop fréquents, sous peine d’agresser votre peau. Et ce n’est pas ce que vous voulez, n’est-ce pas?

Il est donc généralement recommandé de faire un gommage du corps (et plus particulièrement des jambes) une fois par semaine maximum, avec un produit aussi doux dans sa composition chimique que dans son action abrasive. Pas question d’avoir l’impression de se frotter au papier de verre: le gommage doit être agréable! N’hésitez pas à y consacrer de longues minutes… après tout, vous l’avez bien mérité!

Mais saviez-vous que rien n’est plus simple que de se fabriquer son propre gommage pour le corps?

Eviter de dépenser une fortune dans un produit à la composition douteuse (c’est à dire de la quasi intégralité des gommages disponibles sur le marché). Quand on frotte tout son corps avec un produit, autant qu’il soit peu cher (au vu de la grande quantité nécessaire) et le moins toxique possible!

Les recettes classiques:

http-::frisettes-et-compagnie.over-blog.com:article-recette-beaute-gommage-maison-au-sel-sucre-fin-et-au-miel-67719240.html
Gommage au sucre (image tirée du blog « Frisettes et Compagnie »)

Simples et efficaces, elles ne nécessitent que vos « fonds de placard » et s’utilisent instantanément (il ne faut pas les garder, car en l’absence de conservateur, ça moisit en quelques jours!)

– Marc de café et huile végétale de votre choix (l’amande douce est fantastique quoiqu’un peu chère)
– Sucre fin et miel (attention à ce que les grains de sucre soient vraiment fins! la cassonade et le sucre cristallisé sont trop abrasifs! Du sucre en poudre fait très bien l’affaire)

– Poudre d’amande et huile végétale de votre choix ou produit lacté tel que le yaourt

Ce qui est top, c’est qu’on peut échanger les ingrédients!

Marc de café et miel, Sucre fin et huile végétale, poudre d’amande et miel font aussi d’excellents mélanges! L’essentiel étant d’avoir un élément abrasif doux et un support « liquide » mais protecteur, et de mélanger les deux en veillant à ne pas trop charger en éléments abrasifs pour que le mélange reste doux.

Vous pouvez y ajouter une goutte d’huile essentielle adaptée à vos besoins (aseptisante comme la lavande en cas de poils incarnés/boutons, stimulante en cas de jambes lourdes… l’huile essentiellement de pamplemousse est conseillée pour un gommage anti-cellulite!), ou bien un trait de jus de citron pour ses fonctions exfoliantes… Mais attention à avoir la main légère sur les ajouts!

Une autre astuce bien pratique est de tout simplement ajouter du sucre fin, de la poudre d’amande ou du marc de café à votre gel douche! Simple, efficace! Préférez évidemment un gel douche à la composition non douteuse…

 

Gommage des îles tout coco20140618-194500.jpg

Pour les plus chevronnées d’entre vous, voici une recette que j’ai réalisée pour l’anniversaire d’une amie, en m’inspirant d’une recette de chez Aromazone que j’ai modifiée pour l’adapter à mes propres préférences. Mais les modifications sont mineures, et à peu de choses près, c’est la même recette.

Pour un pot d’une contenance de 100 grammes:

– Huile végétale de Coco Bio: 18,2g / 20ml (= 2 berlingots de 10 ml)

– Cire de riz: 4,2g

– Cire émulsifiante n°1: 6,5g

– Eau minérale ou hydrolat de votre choix (pour ma part j’ai opté pour de l’eau minérale): 43g

– Pulpe de noix de coco: 22g

– Bicarbonate de Soude: 0,04g (1 petite pointe de couteau)

– Extrait de pépins de pamplemousse: 0,6g / 17 gouttes

– Extrait aromatique de Coco: 3g / 90 gouttes

Notez que sans fragrance ajoutée de coco (facultative), la recette sent déjà très bon la coco grâce à l’huile de coco et à l’extrait aromatique, mais que ce parfum est discret.

 

Mode opératoire :

Lire et appliquer les règles d’hygiène et de sécurité.

– Désinfectez vos outils et contenants (de l’alcool à 70° ou 90° fait très bien l’affaire)

– Pesez et mettez l’huile végétale de coco, la cire de riz et la cire émulsifiante n°1 dans un récipient (petit bol en inox).

– Dans un autre récipient, mettez l’eau minérale ou l’hydrolat (toujours un petit bol en inox, idéalement).

– Faites chauffer séparément au bain-marie les deux bols  en veillant à ne pas dépasser les  70°C (un thermomètre de cuisine vous y aidera!).

– Préparez un plat (type plat à gratin) en le remplissant d’eau froide et de quelques glaçons (facultatifs, les glaçons) à hauteur de 3 cm environ.

– Sortez les récipients du bain-marie puis versez petit à petit le bol d’eau ou d’hydrolat dans le bol contenant l’huile, la cire et l’émulsifiant, en agitant très énergiquement avec un mini-fouet ou un mini-batteur électrique (attention, c’est crevant!) et sans vous arrêter pendant une trentaine de secondes.

– Lorsque vous avez versé toute la phase aqueuse, posez votre bol dans le plat contenant l’eau froide. L’idée est que seul le fond du bol soit immergé, afin de refroidir plus vite la préparation. Attention à ne pas projeter d’eau dans votre préparation! Ce n’est pas très grave en soi, mais ce n’est pas très hygiénique!

– Continuez à battre votre mélange en maintenant votre bol dans l’eau froide. Quand vous pouvez constater que le mélange a pris une consistance épaisse de mayonnaise, vous pouvez arrêter!

– Ajoutez progressivement le reste des ingrédients un par un en mélangeant bien au mini fouet entre chaque ajout.

– C’est prêt, vous pouvez transvaser votre préparation dans son pot préalablement désinfecté!

20140618-194445.jpgUtilisation :

À utiliser sous la douche en mouvements circulaires durant au moins 5 minutes sur l’ensemble des zones désirées, ce gommage est doux et nourrissant.

Il laisse la peau incroyablement douce et parfumée de la plus délicate des manières. Ce parfum… Aaaaah! En respirant le pot, on a l’impression de mettre le nez dans une noix de coco fraîchement coupée… Il faut se raisonner pour ne pas l’attaquer à la petite cuillère !

Vous pouvez le conserver 3 mois, idéalement au frigo (mais ce n’est pas nécessaire).

Vous n’avez plus aucune raison de ne pas vous bichonner !

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Comment fabriquer facilement son gommage corporel ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s