Comment faire un kokedama ?

Un kokedama ! Mais qu’est-ce que c’est que cette bête là ?

La famille Kokedama, vue sur ikebanart.com
La famille Kokedama, vue sur ikebanart.com

Le kokedama est un art floral japonais, à mi-chemin entre plusieurs arts traditionel dont le nearai, le kusamono et le bonsaï. Il s’agit de confectionner une boule de substrat qui servira à la fois de support et de nourriture à une plante.
Cette plante peut être une plante comestible (menthe, ciboulette, tout ce que vous voulez qui pousserait ordinairement dans un bac chez vous) ou bien une plante d’ornement. Une fois le kokedama façonné, il ne reste plus qu’à le suspendre !

Blechnum gibbum bpar Gergely Hideg, sur Flickr
Blechnum gibbum bpar Gergely Hideg, sur Flickr

J’ai eu la chance d’assister à un atelier gratuit de confection de kokedama organisé par l’association La Sauge (la Société d’Agriculture Urbaine Généreuse et Engagée, ça vend du rêve non?) dont les formateurs étaient passionnés et très agréables ! J’ai pu fabriquer mon premier kokedama en quelques minutes et moi qui suis très adepte de jardinage urbain et particulièrement de terrariums, je suis épatée par la simplicité et l’ingéniosité de cette technique ! Entre temps, je me suis un peu documentée sur le sujet et je vous rassemble ici l’ensemble des points clés que j’ai pu retenir de l’atelier et de mes lectures.

Kokedamas de www.shopterrain.com
Kokedamas de http://www.shopterrain.com

Matériel:

  • Du terreau (universel, ou bien adapté à la plante que vous comptez planter)
  • De l’argile (à façonner, ou bien de l’argile en poudre)
  • De la mousse (à acheter dans les jardineries si vous n’avez pas la possibilité d’aller en ramasser en forêt)
  • Du fil de pêche
  • Une plante avec ses racines. Elle peut être petite, pas de souci, elle poussera !
  • Du fil de décoration, si vous le souhaitez (raphia, etc).
Tropical Other par Makawao Photographers Ashley Camper Photography
Tropical Other par Ashley Camper Photography

Comment faire:

  • Mélanger environ un gros mug de terreau avec environ 1/4 de mug de pâte d’argile bien émiettée. Je n’ai pas encore essayé, mais je pense que cela marche aussi très bien avec de la poudre d’argile qui se mélangera d’autant mieux avec la terre.
  • Émietter la mousse au maximum, l’ajouter à votre mélange de terre et d’argile
À cette étape, voici à quoi devrait ressembler votre mélange
  • Tout malaxer à la main afin de rendre ce mélange le plus homogène possible
  • Ajouter de l’eau petit à petit, jusqu’à ce que l’ensemble prenne la consistance d’une grosse boule de pâte à modeler sombre.

Pour vous aider à avoir le bon dosage, l’idée est simplement que l’argile doit être en quantité suffisante pour que l’ensemble forme une boule qui se tient bien, mais l’ensemble doit contenir un maximum de terre car c’est la terre qui contient les nutriments dont aura besoin la plante pour se développer. Il faut donc trouver l’équilibre entre les deux ! Mais si vous obtenez une belle boule sombre, a priori c’est bon !

Mon kokedama en cours de fabrication !
  • Écraser la boule pour lui donner une forme de palet. Enrober les racines et quelques milimètres de la base de la plante dans ce palet, et tout re-façonner en forme de boule.
  • Prendre une plaque de mousse, la travailler un peu (pour la désépaissir et la rendre moins rigide), et la plaquer tout autour de la boule (retirer les excédents de mousse). S’il vous en reste, ne la jetez pas, la mousse ne meurt pas, il vous suffira de la ré-hydrater avant de l’utiliser à nouveau une prochaine fois.
  • Ficeler l’ensemble avec un peu de fil de pêche (qui offre l’avantage d’être imputrescible). Vous pouvez également utiliser d’autres fils, mais il faudra les changer régulièrement car les nuits de trempage les détérioreront très vite.

Et voilà, votre kokedama est prêt ! Il ne vous reste plus qu’à lui bricoler une jolie petite suspension et à lui trouver une place chez vous ou en extérieur ! Super simple, non ? C’est un peu comme une bombe à graines, avec de la mousse en plus !

Entretien:

Tremper le kokedama dans l’eau 10 à 20 minutes, une fois par semaine ou plus si il fait très chaud et que la plante a besoin de beaucoup d’eau. Attention aux gouttes quand vous le suspendez à nouveau ! Une fois par an, pour recharger le substrat en nutriments, ajouter à l’eau de trempage des engrais très dilués, idéalement naturels comme du thé de compost).

Si vous sentez que la boule est encore pleine d’eau mais que la mousse fait un peu la tête, vous pouvez utiliser un pulvérisateur pour arroser seulement la mousse.

Luminosité:

Choisissez l’emplacement de votre kokedama en fonction des besoins de la plante. Mais en général, l’emplacement privilégié sera dans une pièce lumineuse mais sans que la plante soit en exposition directe aux rayons du soleil. Les kokedamas comme un peu toutes les plantes d’intérieur, apprécient les températures ambiantes et n’apprécient guère la proximité des sources de chaleur, de l’air conditionné et des températures trop froides de l’extérieur en certaines saisons.

À vous maintenant d’innover: kokedama de bulbes, kokedama tout petits avec des mini succulentes ou des cactées, kokedama géants, kokedama avec de belles suspensions faites par vos soins… tout est possible, et voici de quoi vous inspirer un peu:

Kokedama de succulentes, vu sur http://thewgnews.com
Kokedama de succulentes, vu sur http://thewgnews.com
Kokedama d'Asparagus plumosus wikipedia
Kokedama d’Asparagus plumosus, image d’illustration de la page wikipedia « Kokedama »
kokedama kawai, wikipedia
Des kokedama kawaï, visibles sur la page wikipedia « Kokedama »

 

Le kokemada-trèfle, vu sur https://algoverde.wordpress.com
Le kokemada-trèfle, vu sur https://algoverde.wordpress.com

 

Kokemada sur structure metallique, vu sur fubiz.net
Kokemada sur structure metallique, vu sur fubiz.net

 

Kokedama encordés, vus sur http://c-fait-maison.fr/
Kokedama encordés, vus sur http://c-fait-maison.fr/

L’association La Sauge propose d’autres ateliers, gratuits ou payants (mais très abordables), je vous conseille fortement d’aller visiter leur site et pourquoi pas, si leur démarche vous parle, d’adhérer à l’association comme je l’ai fait suite à cet atelier !

Publicités

4 réflexions sur “Comment faire un kokedama ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s