Et si on passait aux tampons et aux serviettes bio ? Tadam !

Et si on passait aux tampons et aux serviettes bio ? Cet article est réalisé en collaboration avec la marque Tadam’, les protections féminines bio ! Plus d’informations à la fin de l’article dans la rubrique “transparence” !

J’ai rédigé l’an dernier l’article Cup, culotte de règles, serviettes lavables, tampons bio : les alternatives écologiques et non toxiques aux protections périodiques conventionnelles ! J’y aborde toutes les alternatives aux protections menstruelles dites “conventionnelles”. Ces alternatives sont meilleures tant pour la santé que pour l’environnement (et plutôt que de paraphraser ici je vous laisse lire l’article si le sujet vous intéresse de manière plus globale). Fun fact : c’est l’un des articles les plus consultés du blog ! Vous êtes de plus en plus nombreux.ses à vous intéresser à ce qui se passe dans nos culottes 5 jours par mois et ça fait zizir car on n’en parle pas DU TOUT assez ! Trop de tabous, trop de certitudes, trop d’habitudes, trop de visibilité des marques conventionnelles et trop peu des alternatives… Heureusement, ça change ! Et j’ai d’ailleurs moi-même décidé de parler plus souvent de sujets relatifs aux règles et à la santé sexuelle.

J’ai plusieurs articles en préparation dont une routine cystite (ouais, d’autres blogueuses font des routines beauté, moi je fais des routines vulve et vessie en souffrance oui oui oui). MAIS je m’égare ! On est ici pour parler protections périodiques biologiques, et plus particulièrement celles de la marque Tadam’ qui m’a contactée pour les tester et vous les présenter !

Durant mes règles, je suis généralement adepte des culottes de règles. La cup ne fonctionne pas sur moi (j’ai essayé toutes les tailles…). Mais j’ai beau aimer d’amour mes culottes menstruelles, je ne peux PAS les utiliser dans toutes les situations ! Comme je l’indiquais dans mon article de l’an dernier qui présente toutes les alternatives aux protections conventionnelles, les serviettes et tampons me sont encore tout à fait indispensables dans de nombreuses situations :

  • quand je me baigne (là je privilégie le tampon),
  • quand il fait chaud (#teamcystitefacile),
  • en dépannage dans le sac à main (vous même vous savez),

Blood Period GIF - Find & Share on GIPHY

  • mais SURTOUT quand je suis en déplacement et que je ne dors pas chez moi / que je n’ai pas accès à une machine à laver c’est à dire très très souvent dans mon cas de figure ! Car comment dire… se promener avec une culotte de règles usagée dans son sac pendant 3 jours, même rincée et passée au savon (et donc trempée), personne n’a envie de le faire, soyons honnêtes. Même souci pour les serviettes lavables !

J’ai tendance à privilégier les tampons car je les trouve plus écologiques (ils peuvent être 100% coton) contrairement aux serviettes qui ont nécessairement une couche plastique pour les rendre imperméables et les coller à la culotte pour éviter qu’elles ne bougent !

Animation Love GIF - Find & Share on GIPHY

Mais porter trop de tampons peut être irritant, et en toute fin de règles des serviettes fines ou des protège slips sont franchement plus adaptés. Bref, l’important est de trouver les protections qui nous conviennent à chacune, et si on ne peut pas être absolument zéro déchet d’au moins se diriger vers une marque véritablement engagée en termes d’éco-responsabilité, comme l’est Tadam’ !

Alors, je vous présente Tadam’ ?

Tadam’ est une marque de la PME française Naturopera (une trentaine d’employés), qui possède plusieurs marques cool : Tidoo, Carryboo et Libellys des couches et des produits de soin bio pour bébé, Safe et Hygios des produits ménagers biologiques, le tout en made in France. Bref, y’a pas à dire on est dans de l’expertise “couches” et “hygiène” avec un vrai engagement en termes d’éco-responsabilité, d’innocuité et de fabrication ! Lancer une marque de protections périodiques biologiques fait donc complètement sens au vu de l’expertise de Naturopera ! Et je sais pas vous mais moi, ça me rassure, d’autant plus quand on parle d’un sujet aussi sensible et important que ce qu’on met au contact de nos vulves et vagins en moyenne deux mois par an… quand même !

Les engagements de Tadam’ :

Vous le savez, je n’accepte les collaborations qu’avec des marques ayant une véritable démarche éco-responsable qui mérite d’être promue. Le greenwashing n’a pas sa place sur mon blog ! Voici donc les engagements de Tadam’ qui m’ont mise en confiance et séduite :

  • Tous les produits sont labellisés NORDIC-SWAN. Ce label est extrêmement exigeant concernant la sécurité et l’écologie. Il examine chaque composant afin de s’assurer que les produits respectent un cahier des charges très strict pour les femmes et pour l’environnement. Tadam’ est la seule marque en GMS à avoir obtenu le label Nordic-Swan !
  • Uniquement du coton 100% bio au contact de la peau, et ce coton bio est certifié GOTS, ce qui assure que le coton est cultivé de manière biologique en respectant des critères environnementaux et sociaux.
  • La cellulose utilisée dans les serviettes et les protège-slips est issue de forêts gérées durablement,
  • Toute la gamme Tadam’ est certifiée non irritante et garantie 0% parfums, chlore, colorants
  • La gamme ne contient aucun des 26 allergènes listés par l’Union Européenne.
  • Un blanchiment à l’oxygène garanti sans chlore (label TCF Totally Chlorine Free).
  • Un affichage clair de la composition sur les emballages.
  • Des prix accessibles (on est entre 2 et 3€ en moyenne par boîte), et une présence en GMS (grandes et moyennes surfaces) pour être accessibles à un maximum de personnes ! Par exemple quand je suis allée garder le chat de mes potes 15 jours à Nantes, il y avait les protections hygiéniques Tadam’ à l’Intermarché du coin, et à prix tout à fait accessible !
  • Tadam’ est engagé dans une démarche RSE (Responsabilité sociale et environnementale)

On est pas mal avec tout ça, non ?

La gamme Tadam’

Elle comporte 3 catégories de produits :

  • Les tampons bio, disponibles en 3 tailles : Mini, Normal et Super. Ils sont en coton 100% bio et leur applicateur est en carton non plastifié et donc recyclable ainsi que leur emballage papier et leur boîte carton !
  • Les serviettes bio , disponibles en 4 tailles : Normal, Normal+ ; Super+ ; Nuit+. Le voile de coton qui est au contact de la vulve est 100% biologique, le cœur absorbant en cellulose naturelle et micro-capteurs en polyacrylate de sodium (une molécule ultra-absorbante : c’est grâce à elle que votre serviette est absorbante et ne fuit pas, et que vous avez la sensation d’être “au sec”. Elle n’est pas toxique et ne pénètre pas la peau. C’est une matière synthétique mais ce n’est pas un plastique). Le voile inférieur (celui qui colle à la culotte) est en polypropylène et résine. (il faut malheureusement quand même un peu de plastique pour imperméabiliser votre serviette pour empêcher tout ce sang d’atterrir dans votre culotte!).
  • Les protège-slips bio, disponibles en 2 tailles : Normal et Long. Le voile de coton qui est au contact de la vulve est 100% biologique, comme pour les serviettes. Le cœur absorbant 100% cellulose naturelle. Le voile inférieur (celui qui colle à la culotte) est en polypropylène et résine, comme pour les serviettes.

Le tout garanti sans parfum, sans lotion, sans chlore et sans colorant ajouté. Et ça, mamma mia, c’est LA BASE ! Vous imaginez ça, du chlore dans la foufette ??? C’est pas la piscine de tonton, le chlore n’a définitivement rien à y faire ! Et comme dit si bien la wonderful Girl Go Green dans son clip Karaocup, “Je ne veux pas mettre ces merdes dans ma teucha!”

J’en profite pour faire un point “serviettes parfumées” : Je ne sais pas qui est le ou la sociopathe qui a inventé les serviettes parfumées (et pareil pour le PQ parfumé), mais cette personne n’est certainement pas dotée d’une vulve ou d’un vagin. Y’a rien de mieux pour se déclencher une infection urinaire, une irritation ou une mycose que des serviettes parfumées. Pour ma part il me suffit d’en utiliser une seule fois, et je finis chez le médecin dans les 48h à me tordre de douleur. Certes, je suis particulièrement sensible, mais je suis très loin d’être la seule et c’est super connu que ces horreurs provoquent très souvent au minimum des irritations et des mycoses et qu’il ne faut jamais ô grand jamais en utiliser ! Bon, je digresse, mais j’avais vraiment envie de vous mettre en garde contre les serviettes parfumées et leur acolyte non mois maléfique de PQ parfumé qui à mon sens devraient être purement et simplement interdits à la vente pour des raisons de santé publique !

Mon avis après avoir testé toute la gamme Tadam’ :

J’ai reçu une boîte de chacun des produits de la marque et j’ai pu les tester sur trois cycles avant de rédiger cet article ! Je ne vous laisse pas mariner plus longtemps dans ce suspense des plus haletants (n’est-ce pas), j’ai tout aimé ! Sauf les tampons sans applicateur, mais c’est pas parce-qu’ils ne sont pas bien, c’est juste que je n’aime pas les tampons sans applicateurs quelle que soit la marque ! J’ai vraiment besoin d’un applicateur. Mais bref, ceux avec applicateur sont top (je les ai filé à des copines qui les ont testé pour moi), j’imagine donc que si vous utilisez des tampons sans applicateur ceux de Tadam’ vous conviendront très bien ! Tout est doux, confortable, solide et tient bien (pas de serviette qui glisse par exemple), et on ressent vraiment l’effort d’éco-responsabilité dans les emballages !

quelques exemples de protections TADAM une fois sorties de leur carton ou de leur sachet : certaines sont emballées individuellement comme les serviettes à gauche ou les tampons avec applicateur en haut, d'autres n'ont pas d'emballage supplémentaire (selon moi, c'est parce-qu'elles ont moins vocation à être transportées) : les protège-slip en bas à droite ou encore les serviettes super épaisses pour la nuit, qui ne sont pas sur cette photo !

Quelques exemples de protections Tadam’ une fois sorties de leur carton ou de leur sachet : certaines sont emballées individuellement comme les serviettes à gauche ou les tampons avec applicateur en haut, d’autres n’ont pas d’emballage supplémentaire (selon moi, c’est parce-qu’elles ont moins vocation à être transportées) : les protège-slip en bas à droite ou encore les serviettes super épaisses pour la nuit, qui ne sont pas sur cette photo !

Et les points d’amélioration, alors ?

Je cherche toujours le négatif dans mes tests, quitte à chercher la toute petite bête car c’est important de vous parler du positif ET du négatif. Le “négatif” (avec de gros guillemets) que je pourrais éventuellement évoquer ici n’est pas même pas relatif à Tadam’ mais plutôt plus généralement aux serviettes jetables, contenant partiellement du plastique, absolument nécessaire pour les rendre imperméables. Le polyacrylate de sodium des serviettes (celui qui absorbe et vous permet d’être au sec) quant à lui n’est pas toxique mais ne se dégrade pas à proprement parler.

Mais on a beau vouloir être super écolo, on a tout de même le besoin de pouvoir vivre ses journées de personne menstruée sans tâcher de sang son pantalon et tout ce sur quoi on s’assoit, et on est donc quand même bien contentes d’avoir des serviettes hygiéniques plutôt que des torchons pliés comme nos arrière grand-mères. Bref, avoir ses règles tout en évoluant dans la société moderne, en se déplaçant, en ayant des activités variées en extérieur etc, rend très difficile pour beaucoup de personnes menstruées le fait de se passer de protections jetables. C’est même pour certaines une véritable question d’hygiène en raison de leur précarité qui s’applique donc également à leur période de menstruation (c’est ce que l’on appelle la précarité menstruelle : le fait de ne pas être en mesure de s’équiper de protections menstruelles assurant confort et hygiène.

Les personnes touchées par la précarité menstruelle sont par exemple les personnes menstruées en prison, migrant.e.s ou sans domicile fixe. Étant donné que l’usage de protections lavables n’est pas envisageable pour ces personnes (pas de possibilité de laver ses serviettes et culottes de règles, de stériliser sa cup, etc). Les protections jetables ont donc beau avoir un impact écologique plus élevé que leurs alternatives lavables, tant que la précarité menstruelle sera une réalité et tant qu’il n’y aura pas de stérilisateurs de cup et des machines à laver accessibles gratuitement et facilement partout (rêvons un peu), les protections jetables restent à l’heure actuelle absolument nécessaires et il est très important de faire en sorte que toutes les personnes menstruées puissent y avoir accès ! Je prépare un post instagram à ce sujet et si vous désirez en savoir plus, je vous invite à lire le site internet de l’association Règles Élémentaires ! Sur leur site, vous pouvez même trouver des points de collecte pour faire don de protections hygiéniques à destination des personnes en situation de précarité menstruelle !

Quelques données sur la précarité menstruelle. Source: le site de  l’association Règles Élémentaires

Bon, ce “point négatif qui n’en est pas un”, vous l’avez compris, c’était plutôt un prétexte pour aborder le sujet super important et trop méconnu de la précarité menstruelle ! C’est aussi une manière d’insister sur le fait qu’il me semble important, quand on a le choix, d’opter pour une marque écologique ET accessible comme Tadam‘ si l’on a soi-même besoin d’utiliser des protections jetables ! D’autant plus quand les prix sont parfaitement équivalents à d’autres autres marques de la grande distribution voir moins chers : aucune excuse !

Où acheter les protections hygiéniques bio Tadam’?

Vous trouverez ici la liste des points de vente, et vous pouvez aussi shopper toute la gamme sur le site de Greenweez que vous connaissez probablement déjà pour la qualité de sa sélection de produits bio ! J’ai moi-même trouvé des protections Tadam’ chez Intermarché 🙂

Vous pouvez aussi suivre Tadam’ sur Instagram !

Transparence :

Cet article est sponsorisé, ce qui signifie que j’ai été rémunérée par Tadam’ pour recevoir et tester leur gamme de produits et en rédiger cet article de présentation complet. Je suis cependant entièrement libre de mes propos, ce qui est toujours ma condition pour accepter la rédaction d’un article en collaboration ! Je remercie Tadam’ de m’avoir fait confiance pour travailler avec eux à la communication du lancement de cette très belle marque que je suis fière de promouvoir ! Cet article ne contient pas de liens d’affiliation.

Si vous avez apprécié cet article, n’hésitez pas à me soutenir en suivant mon compte instagram !

Merci pour le temps et l’attention que vous avez accordé à la lecture de mon article, à bientôt je l’espère <3

ondine

Cet article vous a intéressé ? Enregistrez-le dans l’un de vos tableaux Pinterest !

serviettes et tampons bio tadam, les protections hygiéniques biologiques et écologiques ! #règles #écologie

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez probablement aussi ceux-ci :

Aucun commentaire

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :