302 Found

Found

The document has moved here.

Dans cet article qui se veut être un mini guide vers un dressing responsable, je vous donne tous mes conseils issus de ma propre expérience de conversion vers un dressing plus minimaliste, écologique et éthique. Moi qui ait toujours aimé bien m'habiller mais qui ait toujours eu un tout petit budget, j'ai trouvé dans cette manière de gérer mon dressing  le compromis idéal : en accord avec mes valeurs (éthique, écologie, minimalisme), en accord avec mon budget et en accord avec mon amour des jolis vêtements : j'ai l'impression d'être de plus en plus joliment habillée au fil du temps ! Magique ? ... Non ! Très logique, en fait. Et ni coûteux ni compliqué à mettre en place, comme on va le voir ensemble ! #mode #modefemme #modeéthique #moderesponsable #jaimemaplanète #zérodéchet #minimalisme #écologique #écologie #dressing

Le guide pour un dressing responsable : écologique, éthique et minimaliste !

Dans cet article qui se veut être un mini guide vers un dressing responsable, je vous donne tous mes conseils issus de ma propre expérience de conversion vers un dressing plus minimaliste, écologique et éthique. Moi qui ait toujours aimé bien m’habiller mais qui ait toujours eu un tout petit budget, j’ai trouvé dans cette manière de gérer mon dressing  le compromis idéal : en accord avec mes valeurs (éthique, écologie, minimalisme), en accord avec mon budget et en accord avec mon amour des jolis vêtements : j’ai l’impression d’être de plus en plus joliment habillée au fil du temps ! Magique ? … Non ! Très logique, en fait. Et ni coûteux ni compliqué à mettre en place, comme on va le voir ensemble !

Je me suis dit que l’arrivée de la rentrée était le moment parfait pour vous partager mon retour d’expérience et mes conseils sur la constitution d’un dressing responsable. Si comme moi à chaque rentrée (et encore maintenant!) vous avez une envie furieuse de refaire toute votre garde-robe, par élan, par envie de renouveau… Respirez un grand coup et tout va très bien se passer, promis 🙂 Gardez cette énergie mais voyons ensemble comment l’utiliser plutôt à la conversion vers un dressing plus éthique et écologique !

Je ne sais où vous en êtes vous même dans cette démarche, mais ce qui est super c’est qu’il n’est jamais trop tard pour s’y mettre !

De par l’expérience de ma propre transition vers un dressing plus responsable j’ai identifié 3 grandes étapes chronologiques. Des étapes bien plus faciles à mettre en pace qu’on ne l’imagine !

1 – La prise de conscience

Il faut arrêter :

  • d’acheter des vêtements dont on n’a pas besoin,
  • d’acheter des vêtements qui se démodent,
  • d’acheter des vêtements qui s’abîment parce qu’ils sont de mauvaise qualité,
  • d’acheter des vêtements qui font rester au fond des placards et qu’on ne va jamais porter ou presque parce-qu’on en a TROP,
  • d’acheter des vêtements parce que c’est la rentrée, parce que y’a des soldes, parce qu’on est content, parce qu’on est triste, parce qu’on s’ennuie (rayez la mention inutile).

Aujourd’hui tout est prétexte a acheter de nouveaux vêtements alors même qu’on a des armoires qui débordent. Et pour autant cela ne nous rend pas plus heureux : cela détruit la planète, notre compte en banque et entretient un système de surconsommation mortifère.

Il faut donc être prêt à l’idée de moins acheter, de déconstruire ses habitudes, et de se poser la question avant chaque achat : ai-je vraiment besoin d’acheter ce vêtement ?

Et si vous êtes ici aujourd’hui c’est probablement que vous avez déjà accompli cette étape : Félicitations ! Vous avez fait le plus dur !

Les deux prochaines étapes consistent à passer à l’action.

2 – Faire le tri

Pour passer à l’action, il ne s’agit pas de faire table rase de ce que vous avez déjà et de jeter tout ce qui n’est pas éthique dans votre dressing, bien au contraire, ce serait du gaspillage !

Faites le tri dans tout ce que vous possédez déjà. On ne porte en moyenne que 10 à 20% des vêtements que l’on possède !

Explorez donc ces 80% que vous ne mettez jamais ou presque jamais !

C’est un peu pénible de se dire qu’il faut trier tout ce bordel ces vêtements, mais une fois qu’on a le nez dedans c’est assez prenant et on y prend plaisir ! Si, si, je vous le promets ! Pourquoi ? Car on retrouve plein de super trucs dont on avait oublié même l’existence ! Qui sont canon, nous vont bien, ne sont pas du tout démodés, et peuvent parfaitement intégrer les tenues des prochains mois ! Votre armoire contient des trésors, retrouvez-les ! Et lancez-vous ce challenge : trouver de nouveaux styles et de nouvelles associations avec ces petites pépites que vous avez retrouvé ! C’est extrêmement efficace, je me suis fait plein de super nouveaux looks comme ça 😊 Et croyez le ou non, quand on se ré-approprie une ancienne fringue, on a l’impression de porter un truc nouveau… Et d’avoir fait du shopping !

Dois-je jeter des vêtements ?

NON ! J’ai observé que beaucoup de gens pensent a tort que démarrer un dressing plus éthique nécessite de faire table rase de tout ce qui est issu de la fast fashion. SURTOUT pas ! Jeter des choses encore en état d’être utilisées est anti écologique au possible en plus d’être tout à fait absurde. 

Reprisez les vêtements un peu décousus. On ne jette pas un vêtement pour un fil qui s’en va un peu ou un bouton qui manque ! Réparer les petits accidents, c’est la base d’un dressing responsable, et si ça paraît compliqué quand on n’a jamais touché a un aiguille c’est en réalité extrêmement simple! Il y a des tonnes de tuto youtube a ce sujet 😊

Les vêtements vraiment compliqués a donner ou réutiliser tels quels peuvent être recyclés en chiffons, serpillères, éléments de couture (récupérez les boutons, zips en bon état, beaux tissus), les t-shirts font de merveilleuses pelotes de trapilho que vous pourrez utiliser pour tricoter / crocheter des suspensions de plantes, des tapis de bain, des paniers, des coussins, des sacs… Laissez aller votre créativité ou bien si vous n’êtes pas manuel.le offrez les a quelqu’un qui l’est et qui saura réutiliser ces belles matières premières !

À cette étape, vous éliminez normalement bien 20 à 30% de votre dressing ! Vous gagnez de la place, et vous y verrez bien plus clair pour choisir vos prochaines tenues !

Cela peut prendre des heures, c’est un gros boulot mais c’est une étape hyper importante, afin de prendre conscience de tout ce qui compose votre garde-robe aujourd’hui. Prenez un dimanche après-midi ou un créneau dédié à ça, et sortez littéralement TOUT ce que vous avez dans votre dressing.

Séparez-vous sans scrupules de ce que vous ne mettez jamais alors que vous saviez que c’était là et que vous conserviez « au cas où ». Faire du vide est important dans ce processus vers un dressing responsable, l’idée étant de tendre vers un minimalisme efficace : moins de vêtements, mais LES vêtements qu’il vous faut. Quand on a trop de choses, on ne sait plus ce qu’on a et on s’y perd !

Donnez toutes ces choses que vous ne mettez plus à des associations ou à des amis, si vous avez besoin d’argent vendez-le dans des vides dressing, sur des sites de friperie en ligne comme Once Again… Ca marche !

En plus, vous donnerez une seconde vie à ces vêtements tout en permettant à d’autres de ne pas aller acheter leurs vêtements chez H&M (ou ailleurs) !

Pour ma part je me suis débarrassée comme ça de plus des 2/3 de mes affaires ! Cela ne s’est pas fait en une fois, mais en plusieurs tris successifs. Le fait d’avoir déménagé il y a un an a été aussi mis à profit : j’en ai fait une opportunité pour pousser encore plus loin le tri afin de garder un minimum de vêtements. C’est toujours ça de moins à déménager, après tout 🙂

Certaines personnes savent se contenter de très peu de vêtements et/ou savent parfaitement ce qui leur va. L’ensemble de leur garde robe est hyper restreinte : c’est l’idéal, mais si vous n’arrivez pas à aller aussi loin ne culpabilisez pas : l’important est de faire ce que vous vous sentez de faire ! Pour ma part il m’en reste encore beaucoup trop à mon goût (3 tiroirs + une petite penderie) et je pense refaire un gros tri bientôt pour enlever ce que je n’ai pas mis cette dernière année : j’ai envie de voir plus clair dans ce que j’ai et ce que je n’ai pas !

3 – instaurer de nouvelles habitudes de consommation :

Quand vous souhaiterez acquérir de nouveaux vêtements, prenez de nouveaux réflexes :

Posez vous la question : Au lieu d’acheter, est-ce que je peux :

  • Utiliser ce que j’ai déjà (ai-je vraiment besoin d’acheter cette éniène paire de sneakers, est-ce que je n’ai pas déjà assez de sacs à main)
  • Emprunter ce vêtement (exemple typique : la combi de ski que l’on utilise au max une fois par an)
  • Échanger ce vêtement (le troc de vêtements entre amis c’est génial! ET un très bon prétexte pour passer un moment entre potes)
  • Acheter d’occasion (friperies, applis et sites comme Once Again, Vestiaire Collective, Ethic 2 Hand…),
  • Fabriquer ce vêtement, (ou si vous ne savez pas faire, customisez vos vêtements pour leur donner une deuxième jeunesse, c’est pas forcément très compliqué: comme je le disais plus haut, apprenez à faire un brin de couture, c’est une compétence de base ultra simple à acquérir !)

(aparté : la déconsommation passe aussi par le fait d’apprendre à faire des choses de ses 10 doigts, connaître les bases de la couture en fait partie, pour les hommes comme pour les femmes : c’est mon copain qui m’a appris le crochet il n’en est pas moins viril pour autant ! Non, vraiment, je ne sais pas pourquoi tant de gens se font une montagne à l’idée de faire un peu de DIY…)

Aller dans un magasin ou sur un e-shop, même de mode éthique, doit être la dernière option !

Je n’achète plus de tops.

La, je parle pour moi, mais pour illustrer un travers assez commun : le fait d’avoir trop d’un objet. Chez certains, ce sera les sacs ou les chaussures, par exemple. Chez moi, ce sont les tops ! J’en ai tellement que ça en est ridicule (bon, j’ai ai beaucoup moins maintenant). Si j’ai un coup de cœur énorme, je me l’autorise, mais ça n’arrive quasiment jamais. Peut être que vous aussi, vous avez identifié ce truc que vous achetez en excès ? Travaillez là dessus, utilisez l’énorme collection que vous avez déjà. Contrairement à ce que dit le petit diable dans votre tête, en acheter d’autres ne vous rendra pas plus heureux.se, soyez-en certaine. Prenez du plaisir dans le fait de réutiliser différemment vos anciennes pièces ou les pimper pour les faire évoluer !

De quoi avez-vous VRAIMENT besoin ?

En faisant mon tri, j’ai réalisé que si j’avais un milliard de tops, j’avais en revanche très peu de pantalons et qu’ils ne m’allaient pas forcément tous très bien… J’ai donc focalisé mes quelques achats suivants sur de belles pièces plutôt en bas : jupes, pantalons, ou bien des robes et combis.

  • Je privilégie les pièces utiles

Avant, j’achetais un manteau à chaque rentrée (parfois deux) pour un budget d’une centaine d’euros. C’était le manteau de la rentrée, quoi ! Je me suis retrouvée au fil des ans avec une dizaine de manteaux en bon état qui prenaient une place folle. J’ai décidé d’arrêter d’acheter un manteau « parce-que c’est la rentrée » : ça n’a pas de sens.

Je n’ai donc pas acheté de manteau pendant 4 ans : J’ai utilisé mes anciens manteaux, qui étaient en bon état, jolis et toujours tendance (quand on prend des grands classiques comme les trench, les cabans etc, ou alors des pièces carrément originales ça ne se démode pas 😊) Puis quand mon manteau vraiment chaud est tombé en rade (il était insauvable) j’en ai acheté un sur une friperie en ligne : de marque Damart, made in France, ultra chaud et qui va avec tout, comme neuf…. pour 20€. Je l’ai porté toute la partie la plus froide de l’hiver et je l’ai adoré. Je pense qu’il pourra me tenir encore 2 ou 3 hivers, peut-être plus ! Autant vous dire que je ne suis pas prête de revenir en arrière et de racheter en magasin un manteau neuf à chaque rentrée !

Évitez les trucs hyper a la mode

La mode, ce n’est pas le style. Trouvez VOTRE style pour que vos vêtements soient indémodables !

Les trucs trop a la mode ont un gros défaut : ils se démodent. Et puis avez vous vraiment envie d’avoir le même truc que tout le monde ? Pourquoi faire ? Trouvez votre style, celui qui est issu de votre personnalité !

N’achetez pas ce qui est beau sur le mannequin, achetez ce qui vous va.

C’est la base en fait. Personnellement j’ai mis des années à le comprendre : pendant longtemps j’achetais non pas un vêtement, mais le ressenti que me procurait sa photo portée par le mannequin. Et parfois, ce n’était pas du tout adapté à ma morphologie. J’étais déçue, je ne portais pas ce vêtement que j’avais donc acheté pour rien.

Apprenez les coupes qui vont à votre morphologie, les couleurs qui vont à votre teint et à vos cheveux. Les associations qui vous mettent en valeur, et concentrez vous la dessus ! Vous serez alors capables de voir le potentiel d’un vêtement même mal photographié sur leboncoin !

Avantage économique !

Ce qui est intéressant est que les options les plus écologiques (utiliser ce que j’ai déjà, emprunter, acheter d’occasion, customiser) sont AUSSI les moins chères !

Quand on applique ces règles toute l’année, on fait énormément d’économies, et grâce à ces économies on peut se permettre d’acheter de temps en temps une belle pièce de mode éthique sans que ça coûte plus cher à l’année que si on achetait tout chez H&M. J’ai constaté moi même que je fais énormément d’économies depuis que je fonctionne avec ce système !

Alors, vous voyez, c’est pas si compliqué ! C’est parti pour le dressing éthique de la rentrée ?

Découvrir la mode éthique :

Il existe des e-shop qui recensent exclusivement des marques de mode éthique et écologique, comme par exemple les excellentes boutiques en ligne :

Aller plus loin :

Lire mes articles précédents sur

Cet article contient des liens d’affiliation, qui me permettent d’être rémunérée pour mon travail de blogging tout en conservant ma pleine liberté de ton et de parole. C’est aussi une manière pour vous de m’encourager dans mon travail de blogging : si mon article vous a décidé à faire un achat, n’hésitez pas à le faire en passant par l’un de mes liens ! Gardez cependant en tête que…

Consommer nuit à la planète, n’achetez que si vous en avez besoin !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Pinterest !

 

Dans ce mini guide, je vous donne tous mes conseils issus de mon expérience de conversion vers un dressing plus minimaliste, écologique et éthique. J'ai toujours aimé bien m'habiller mais j'ai toujours eu un tout petit budget : j'ai trouvé dans cette manière de gérer mon dressing  le compromis idéal en accord avec mes valeurs (éthique, écologie, minimalisme), mon budget et mon amour des jolis vêtements ! #mode #modefemme #modeéthique #moderesponsable #jaimemaplanète #zérodéchet #minimalisme #écologique #écologie #dressing

Article précédent Article suivant

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez probablement aussi ceux-ci :

Aucun commentaire

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :